Home / Uncategorized / Stardock – Le cloud gaming coûte trop cher pour les développeurs

Stardock – Le cloud gaming coûte trop cher pour les développeurs

Selon le CEO de Stardock, le cloud gaming représente bel et bien le futur de l’industrie du jeu vidéo. Pour l’heure malheureusement, les coûts de maintenance extrêmement élevés demeurent prohibitifs pour les développeurs qui ne peuvent se permettre de se lancer.

Au début de la génération actuelle de consoles, Microsoft a mis en avant le potentiel du cloud gaming, et tenté de convaincre les consommateurs qu’il s’agissait du futur du jeu vidéo. La firme de Redmond avait promis que cette nouvelle technologie permettrait amplement de compenser la différence de puissance entre la Xbox One et la PS4. Elle devait être le fer de lance de cette nouvelle Xbox.

Malheureusement, cette promesse n’a pas été tenue. La PS4 est restée la console la plus puissante, à tel point que Microsoft s’apprête à commercialiser une nouvelle machine, la Xbox Scorpio, pour rattraper son retard en termes de puissance brute. Tout ce prosélytisme sur le cloud gaming n’a conduit à rien de concret.

Le cloud gaming implique des coûts de maintenance élevés que l’industrie du jeu n’avait pas pris en compte

De son côté, le CEO de Stardock, Brad Wardell, était également convaincu que le cloud était l’incontournable futur de l’industrie du gaming. Aujourd’hui encore, il s’étonne qu’il n’y ait pas plus d’entreprises investies sur ce marché. D’un autre côté toutefois, il est conscient que les coûts de déploiement sont bien plus élevés que ce qui était prévu.

Selon lui, l’un des facteurs que les acteurs de l’industrie n’avaient pas pris en compte est le coût continu du cloud gaming. Par exemple, lorsqu’un joueur achète le dernier Zelda sur Nintendo Switch, le temps qu’il passe à jouer ne coûte rien à Nintendo. Dans le cas d’un jeu sur le cloud, chaque seconde passée sur le jeu coûte de l’argent aux fournisseurs de service.

Stardock : le cloud gaming s’envolera quand les coûts baisseront enfin

Ainsi, un jeu ordinaire coûte de l’argent pendant son développement, tandis qu’un jeu cloud gaming coûte de l’argent pendant son développement et possède également un coût de maintenance. D’après le CEO de Stardock, la plupart des entreprises de l’industrie du gaming sont très excitées par le cloud computing, mais déchantent rapidement en prenant conscience des coûts.

Par conséquent, Wardell estime que les prix doivent baisser pour que le cloud gaming prenne réellement son envol. Malgré tout, il est convaincu qu’il existe un marché pour cette technologie. En un sens, il s’agit du même problème auquel la réalité virtuelle est actuellement confrontée, à la différence que les coûts trop élevés n’incombent pas aux joueurs, mais aux développeurs.

About Bastien Lépine

Check Also

electronic arts cloud gaming

Electronic Arts développe un service de cloud gaming depuis 5 ans

Le 13 septembre 2017, Electronic Arts a tenu une conférence à la Deutsche Bank. Il …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *